Pravin Jugnauth en Inde : programme officiel et propagande personnelle

Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

​Le Premier ministre mauricien qui prendrait un bain rituel avec son homologue indien dans le Gange, qui « animera un meeting dans le village de ses ancêtres », etc. C’est quoi au juste cette visite officielle corrélée d’éléments personnels faisant appel aux antériorités ancestrales du chef du gouvernement ?  

Selon la croyance hindoue, la pratique de l’immersion lors de la Kumbh Mela permet d’absoudre les péchés et la proximité avec les sadhus favorise les bénédictions.

Le développement de la cyber-capacité de l’Inde, la gestion des déchets et l’exploitation de l’énergie solaire : ce sont quelques-unes des questions qui seront discutées à la 15e édition du Pravasi Bhartiya Divas (PBD). En somme, cette grande manifestation à caractère diasporique qu’organise le gouvernement indien et diverses autres instances régionales en Inde sera officiellement inauguré à Varanasi par le premier ministre indien Narendra Modi le 22 janvier prochain. Le premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth, est le principal invité de cet événement qui débutera le 21 janvier à Allahabad. Cette édition des PBD a été repoussée afin de permettre aux participants de participer au Kumbh Mela.
 
Il s’agit du plus grand pèlerinage du monde avec des millions de dévots qui affluent afin de s’immerger dans les confluents du Gange et du Yamuna. Selon la croyance hindoue, l’immersion du dévot devrait le nettoyer, ainsi que ses ascendants sur 88 générations, de tous leurs péchés. C’est dans ce contexte que circule cette nouvelle d’un éventuel bain rituel que prendraient ensemble les deux Premiers ministres. Une nouvelle qui n’est toujours pas confirmée par quelque communiqué officiel et pour cause : il faudrait alors informer des péchés dont Pravin Jugnauth devrait être absout !
 
Le général VK Singh, ministre d’État aux affaires extérieures, s’adressant à une conférence de presse vendredi a expliqué «Nous avons habituellement le Pravasi Bhartiya Divas le 9 janvier, le jour où Mahatma Gandhi est retourné en Inde, mais cette fois, nous l’avons retardé en raison de la Kumbh». Les pravasis voulaient assister à la Kumbh Mela et aussi aux célébrations de la journée de la République le 26 janvier, a-t-il ajouté.
 
L’observance de la Kumbh Mela est basée sur le mythe hindou selon lequel dans les temps très anciens, les deva et les asura – les dieux et les démons – auraient fait une alliance provisoire afin d ‘élaborer l’amrita, un nectar de l’immortalité, pour ensuite se la partager. Cependant, les démons s’emparèrent la kumbha (la cruche) de l’amrita et s’enfuirent. Les dieux et les démons combattirent durant douze jours et douze nuits divines, l’équivalent de douze années humaines, pour la possession de la cruche d’amrita. Pendant la bataille, des gouttes d’amrita tombèrent en quatre endroits: Prayag, Hardwar, Ujjain et Nashik, raison pour laquelle ces villes sont considérées sacrées et accueillent la célébration de la Kumbh Mela.
 
Plusieurs millions de personnes prennent part à la Kumbh Mela, pèlerinage hindou organisé quatre fois tous les douze ans et sans doute le plus grand pèlerinage du monde. Il existe un Maha Kumbh Mela, qui se tient à Allahabad (Prayag) tous les 144 ans, soit après 12 Purna Kumbh Mela. Selon certaines estimations, la dernière Maha Kumbh Mela, qui a eu lieu en 2013, a accueilli plus de 100 millions de personnes!
 
On réalise ainsi qu’il y a une part de propagande qui est à l’œuvre comme à l’accoutumée à chaque fois qu’un Premier ministre mauricien visite la Grande Péninsule. Cette propagande est rendue possible par l’entretien d’un flou entre ce qui relève de la fonction officielle du chef du gouvernement et des considérations personnelles liées à ses antécédents familiaux. Chacun des titulaires au poste de Premier ministre essaie alors de faire valoir qu’il serait le chef hindou le plus légitime. Les divers responsables de l’Etat indien s’en amusent et s’accommodent de ces travers qui leur permet, en contrepartie, de faire aboutir certains projets et d’atteindre leurs objectifs. « Les travaux d’infrastructure » à Agaléga constituent l’exemple le plus récent.

Ki program ?
Lors de la dernière Kumbh Mela, un million de pèlerins avaient fait le déplacement.

Le ministre des affaires extérieures, Sushma Swaraj, organisera un dîner pour les participants au deuxième jour de l’événement. Le 24 janvier, les participants visiteront la Kumbh Mela et reviendront ensuite à Delhi pour assister aux célébrations de la journée de la République.
 
Ainsi, le PBD lui-même commencera avec le «Youth PBD» où Himanshu Gulati, député de la Norvège, et Kanwaljit Singh Bakshi, député de Nouvelle-Zélande, seront les principaux invités. « Environ 5 000 personnes sont déjà enregistrées à cet événement », selon le général Singh.
 
Dans le même temps, le gouvernement de Yogi Aditya Nath tiendra la « UP Pravasi Bhartiya Divas » spécialement axé sur la pravasis originaire de l’État d’Uttar Pradesh. C’est dans ce cadre qu’intervient Jugdish Goburdhun, l’ambassadeur de Maurice en Inde. Il est convenu que Pravin Jugnauth prononce une allocution de circonstance lors de la visite du village d’où ses ancêtres sont originaires. C’est cela qui a donné la version de Pravin Jugnauth qui va « animer un meeting » au village de ses ancêtres !
 
Connu pour sa fidélité obséquieuse au clan Jugnauth, Goburdhun fait tout pour se mettre en valeur et sa principale réalisation à son poste aura donc été de retracer les ancêtres du chef du gouvernement mauricien. Il aurait été grandement aidé en cela par son homologue indien basé à Maurice. Ce dernier vient d’être rappelé à Delhi et selon certaines sources ce serait en raison d’une sympathie trop manifeste pour le clan Jugnauth, alors que Delhi souhaite des relations diplomatiques qui ne puissent être interprétés comme de l’ingérence dans les affaires du pays. 


Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *