Meilleur sommelier de Maurice: Le titre reste féminin avec Delores Malin

Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

David Biraud au sein du jury de cette édition 2019

Delores Malin est la deuxième femme à s’imposer au Concours du Meilleur Sommelier de l’île Maurice dont la finale de la dernière édition s’est tenue le 21 août au Caudan Arts Center. Un concours très relevé compte tenu de la présence de David Biraud, une référence mondiale de la sommellerie.

« Je suis très contente d’avoir pu finalement décrocher le titre après toutes ces années de participation. La sommellerie est un métier que j’adore. J’espère maintenant pouvoir représenter Maurice dans les compétitions internationales », confiait Delores Malin à l’issue du concours.

La gagnante, sommelière au Constance Belle Mare Plage, s’est illustrée lors des diverses épreuves théoriques et pratiques, et a su faire valoir ses connaissances au plan de la dégustation à l’aveugle, et aussi sa culture professionnelle et son aisance d’expression orale. Car, il lui fallait ainsi convaincre son jury de son expérience des terroirs du monde, des vins bio et la biodynamie, entre autres.

Delores Malin, qui a tenté sa chance à ce concours à plusieurs reprises, remporte finalement cette édition avec panache car au sein du jury cette année figurait David Biraud, qui a représenté la France en quatre occasions au concours du meilleur sommelier du monde. Il avait été désigné Meilleur Sommelier de France en 2002 et Meilleur Ouvrier de France en sommellerie en 2004. En 2010 et en 2013, il était classé second au concours du Meilleur Sommelier d’Europe, ainsi qu’en 2016 à celui du Meilleur Sommelier du Monde.

A LIRE AUSSI  Air Mauritius : L’heure de vérité devant l’ERT

Organisée par l’Association des Sommeliers de l’île Maurice depuis 2010, cette compétition permet de promouvoir le métier de la sommellerie. Pour Jérôme Faure, président de l’association, « cette compétition, destinée aux Mauriciens évoluant dans le milieu du vin, les encourage à apprendre et à parfaire leurs connaissances, notamment à travers les échanges avec des professionnels tant locaux qu’internationaux. Il y a tout un travail de fond qui est mené en termes de formation, avec des ateliers pratiques proposés tout au long de l’année. Ce métier leur ouvre la porte vers de nouveaux horizons ».

Une présélection avait eu lieu l’année dernière à l’école hôtelière Sir Gaëtan Duval et les six candidats sélectionnés ont eu droit à un encadrement pendant un an avant la grande finale. Pour Delores Malin, ce qui pourrait paraître un aboutissement est en réalité une ouverture vers d’autres paliers au plan international. Jérôme Faure explique qu’avec cette victoire, la sommelière de Constance Belle-Mare Plage se qualifie pour la pré-sélection des candidats qui représenteront Maurice aux concours internationaux.

Mais, à bien voir, l’aventure pour elle a véritablement commencé il y a dix ans quand, deux ans après son intégration à Constance Belle-Mare Plage au département de l’entretien ménager (housekeeping), elle fait le choix de se former dans la sommellerie. Pour le « contact humain et le partage », dit-elle. Avec Constance Academy, sous la houlette de Claude Narain et de Marc Marivel, le groupe hôtelier s’était donné les moyens d’encadrer et d’accompagner de telles transitions. Et Delores Malin rend ainsi le plus bel hommage à ceux qui ont cru en elle. ​

A LIRE AUSSI  Arrêt des vols sur Shanghai : la requête du syndicat des PNC ignorée


Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *