Commerce ACP-UE : Lutchmeenaraidoo était-il au comité ministériel ?

Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Dans son communiqué du 1er novembre 2018, le conseil des ministres annonçait prendre acte des retombées de la mission du ministre des Affaires Etrangères qui avait assisté au 21e comité ministériel des ACP sur le Commerce. Mais, selon nos informations, ce communiqué serait inexact. Comment le titulaire aux Affaires Etrangères, en l’occurrence Vishnu Lutchmeenaraidoo, pouvait-il assister à un comité où sa présence n’a pu être constatée ? Le Cabinet aurait-il été induit en erreur ?

Vishnu Lutchmeenaraidoo était bien à Bruxelles en octobre dernier. Il était convenu qu’il s’y rende pour assister au 21e comité ministériel des ACP sur le Commerce, ainsi qu’au 16e comité conjoint ACP-UE sur le Commerce qui s’est tenu dans la foulée.

Vishnu Lutchmeenaraidoo

L’agenda pour ces deux comités était chargé. Très chargé même : implémentation de l’Accord de Partenariat Economique, la coopération Commerciale dans le cadre des négociations post-Cotonou, les derniers développements de l’OMC, le Brexit, les commodités (dont le sucre et la pêche), les programmes de développement de capacités liés au commerce et les barrières non-tarifaires.
 
Le ministre mauricien de Affaires Etrangères s’est bien pointé à l’enregistrement et a tiré le badge à son nom. Mais il n’était pas parmi ses homologues qui ont planché sur ces sujets fort laborieusement. Selon certaines sources, il aurait apparemment plaidé quelques empêchements personnels. Serait-ce que l’ancien titulaire aux Affaires Etrangères ne serait pas doté d’une santé de fer ?

Mlle. Mandusha Rambacussing, analyste senior de la division du Commerce au Ministère des Affaires Etrangères
Une salle du restaurant Les Rives du Gange à Bruxelles avec ses riches tentures

Nous savons, toutefois, qu’il ne pouvait s’agir d’ennui de santé du type intoxication alimentaire ou une gastroentérite ou même la diarrhée. Puisque le chef de la diplomatie mauricienne a bien diné avec le secrétaire général des ACP, le Dr. Patrick Gomes, qu’il avait invité au restaurant Les Rives du Gange. Ce restaurant indien, sis au numéro 1 de l’avenue de la Fauconnerie, dans le quartier de Watermael-Boitsfort, est réputé pour ses spécialités du Nord de l’Inde et du Pakistan. C’est en quelque sorte le Fouquet’s indo-pakistanais de Bruxelles.
 
Mais Maurice était néanmoins fort bien représentée, et alors là d’excellente manière, par Mlle. Mandusha Rambacussing. Celle-ci, analyste senior à la division du Commerce du ministère des Affaires Etrangères, est respectée comme une négociatrice pointilleuse et elle est très appréciée pour sa maîtrise des complexités des barrières non-tarifaires et des règles de l’OMC. Pour la partie protocolaire, elle avait l’assistance de l’ambassadeur V. Mungur, du directoire Economique Multilatérale. Haymandoyal Dillum, l’ambassadeur de Maurice à Bruxelles, peine pour sa part à ramener l’aura dont la chancellerie mauricienne disposait, grâce à feu l’ambassadeur Chasle, dans cette capitale où l’on trouve, en particulier, le Conseil de l’Europe. 


Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *