Arrêt des vols sur Shanghai : la requête du syndicat des PNC ignorée

■ La position de Somas Appavou était vouée à l’échec pour une simple question d’arithmétique

L’AMCCA, le syndicat du personnel navigant cabine (pnc) d’Air Mauritius, avait posé une requête invitant la direction de la compagnie d’aviation à suspendre les vols le jour-même où le DG, Somas Appavou, annonçait en conférence de presse que MK allait maintenir ses vols sur la Chine. Le fait que Mike Seetaramadoo, le représentant de MK à Shanghai, soit revenu à Maurice aurait dû permettre au DG d’avoir une meilleure compréhension de la situation, soulignent les responsables du syndicat dans un courrier qu’ils lui ont adressé.

Somas Appavou, le DG d’Air Mauritius

Les responsables d’AMCCA font ressortir que leur requête aurait permis à la compagnie de faire la différence. « Vous n’avez malheureusement pas voulu être proactif et être le premier transporteur à prendre l’initiative de la suspension des vols », écrivent-ils à leur DG. Pour les responsables d’AMCCA, l’annonce du DG à l’effet que les vols seraient maintenus aurait contribué à une perception négative de la compagnie sur les réseaux sociaux et dans les médias, la faisant passer pour un transporteur dénué d’attentions et seulement motivé par ses considérations financières.

Le syndicat indique à Somas Appavou qu’une meilleure considération de leur requête l’aurait prémuni de l’embarras de dire une chose la veille et de se contredire le lendemain, et ainsi paraître incohérent.

Les responsables syndicaux avaient commencé leur missive en remerciant la compagnie d’avoir finalement décidé de suspendre les opérations sur Shanghai. La décision a été accueillie par un grand soupir de soulagement par les équipages et leurs familles, disent-ils.

L’AMCCA dit espérer que les syndicats puissent, à l’avenir, obtenir une meilleure attention « and respect from you ». Il n’est un secret pour personne, sauf aux journalistes complaisants qui assurent le relais de la communication de la compagnie aérienne, que le relationnel du DG d’Air Mauritius avec les pnc est sérieusement compromis suite à une succession de remarques considérées désobligeantes et méprisantes envers le personnel navigant.

Pour Indocile, il était clair que la position de Somas Appavou lors de la conférence de presse avec les ministres des Affaires Etrangères et celui de la Santé était tout simplement intenable. C’est bien pour cela d’ailleurs que dès le lendemain, avant qu’il ne revoie sa copie, nous évoquions le fait que MK avait déjà suspendu ses vols sur l’Asie du sud-est dans le passé, notamment en 2003 dans le cadre de l’épidémie du SRAS.

Toutefois, le tort majeur dans cette affaire reviendrait surtout aux préposés de la Santé qui n’ont pas su mener un examen rigoureux des opérations de MK pour déterminer dans quelle mesure le transporteur satisfaisait effectivement aux points de contrôle critiques dans le cadre d’un protocole pour la réduction des risques. Cette faiblesse du ministère de la Santé ouvrait la voie à des situations potentiellement catastrophiques pour le personnel navigant comme pour la compagnie elle-même. En l’occurrence, au plan opérationnel, les équipages mauriciens auraient pu être retenus en quarantaine en Chine ou à Hong-Kong avec un risque d’immobilisation de l’appareil.

A Maurice, il faut savoir que les membres du personnel rentrant de Shanghai et de Hong-Kong sont immobilisés durant 14 jours en raison de la veille médicale à laquelle ils doivent se soumettre. Il aurait donc fallu se demander avec qui la compagnie allait assurer ses vols, à raison d’une fréquence de deux vols hebdomadaires sur chacune de ces destinations, si à chaque fois les effectifs étaient réduits d’un équipage complet pour deux semaines. (Cela fait une quarantaine de personnes par semaine). Car, au-delà de Shanghai et de Hong-Kong, Air Mauritius assure la desserte d’une vingtaine de destinations, avec plus d’avions – toute la presse en parle – mais avec un effectif chez les PNC qui demeure inchangé depuis des lustres – et cela échappe à tous les canards !

Please follow and like us:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *