​Private Banking : secrets et confidences

Dans le secteur des services bancaires privés et de la gestion de fortune, le cas du couple Nundoosingh suscite bien des commentaires parmi les professionnels locaux de la finance. Pour cause, Jaysen, le mari, est à la tête du Wealth and Premier Banking de la Barclays. Pratima, son épouse, est Strategy & Project Manager au sein du Private Banking and Wealth Management (PBWM) de la MCB. Leurs positions ne seraient-elles pas conflictuelles ? Parmi les professionnels de la finance, la blague fuse : « Il n’y a pas de conflits d’intérêts… Alain Law Min sait comment séparer les deux oreillers ! »

Il y a des situations dont il vaut mieux rire, dit-on. Mais ça ne doit pas vraiment être au goût de ceux qui en sont la risée. En fait, la boutade ne rend pas tout à fait justice à Alain Law Min car, il a beau être No. 1 de la première banque de Maurice, cette situation découle en réalité de la juridiction de son adjoint, Raoul Gufflet, qui est, entre autres, le patron du département PBWM.

Cette situation n’est pas très bien vécue au sein de la MCB où certains estiment que la Barclays parviendrait à les supplanter alors que certains dossiers semblaient acquis pour la MCB. Maintenant que Dominic Provencal est chargé de l’intérim pour ce département, les frustrations commencent à s’exprimer…

Cependant, pour y remédier véritablement, il faudrait évoquer la situation avec Gufflet. Mais personne n’ose s’y aventurer : contrarier Raoul Gufflet c’est s’exposer à des réactions vives, voire explosives. Au sein de la MCB, l’homme s’est taillé une réputation de caractériel, jouissant de l’impunité totale.
 
Mais il faudrait aussi peut-être considérer le golf dans l’équation. L’éthique, c’est important dans les affaires, mais le golf peut rendre les relations d’affaires plus élastiques… Dominic Provencal et Raoul Gufflet sont des passionnés des 18 trous. Jaysen Nundoosingh aussi. Au classement individuel du dernier Treasure Island Tour de la Mauritius Golf Federation, Dominic Provencal prenait la septième place, surclassant Raoul Gufflet à la 29ème place. A la 65ème place, dans un concours comptant 74 participants, la performance de Jaysen Nundoosingh était plutôt lamentable. C’est peut-être là que les banquiers ont décidé de se faire la compétition !

Please follow and like us:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *